Le livre de Ben Sira dans la Bible nous met en garde plein de fois.

J’ai relu ce mois de janvier 2021, le livre de Ben Sira dans la Bible. Cette partie selon les différents cultes est parfois appelée « Siracide ». J’ai vu que des versets nous mets en garde plusieurs fois contre le fait de faire des péchés. Voici quelques versets de ce livre que je viens de terminer de lire. C’est un livre commun aux Juifs et aux Chrétiens puisque qu’il est de l’ancien testament.

Dans la partie 4, la Bible pousse les gens honnêtes à avouer ses péchés.:

« 26 N’aie pas honte de confesser tes péchés, ne lutte pas contre le courant du fleuve. »

Ben Sira 4,26. Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/4.

Dans la partie 5, il y a quelques versets qui mettent en garde contre un excès dans l’interprétation de la miséricorde de Dieu. Voici les versets de la partie 5 que j’ai remarqués.

« 04 Ne dis pas : « J’ai péché, et rien ne m’est arrivé », car le Seigneur sait attendre longtemps. 05 Ne sois pas assuré du pardon au point d’entasser péché sur péché. 06 Ne dis pas : « Sa miséricorde est grande, il pardonnera bien tous mes péchés », car, en lui, il y a pitié mais aussi colère ; son indignation s’abattra sur les pécheurs. 07 Ne tarde pas à te retourner vers le Seigneur, ne remets pas ta décision de jour en jour ; car brusquement éclatera la colère du Seigneur, et à l’heure du châtiment, tu seras anéanti. 08 Ne t’appuie pas sur des richesses injustement acquises : elles ne te serviront de rien au jour de l’adversité. »

Ben Sira 5,4-8. Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/5.

Plus loin dans ce chapitre, on mets en garde contre le mensonge en parlant de la langue double :

« 09 Ne disperse pas à tous les vents et ne t’engage pas dans tous les sentiers, comme fait le pécheur à la langue double. 10 Tiens fermement tes convictions et n’aie qu’une parole.11 Sois prompt à écouter, mais pour donner ta réponse, prends ton temps.12 Si tu as quelque compétence, réponds à ton prochain ; sinon, que ta main soit sur ta bouche.13 La gloire comme le déshonneur sont dans la parole ; la langue de l’homme peut être sa ruine.14 Ne te fais pas traiter de médisant et ne tends pas de pièges avec ta langue : comme le voleur est couvert de honte, la langue double sera durement condamnée. 15 Ne te mets en faute ni dans les grandes ni dans les petites choses, 01 et d’ami ne deviens pas ennemi. Car une mauvaise réputation héritera la honte et l’opprobre, comme il en va pour le pécheur à la langue double. »

Ben Sira 5,9-6,1. Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/5 et https://www.aelf.org/bible/Si/6.

Le chapitre 7 nous dissuade de faire le mal et nous met en garde contre la répétition d’un péché :

« 01 Ne fais pas le mal, et aucun mal ne t’arriveras. 02 Éloigne-toi de l’injuste, et il s’écartera de toi. 03 Mon fils, ne sème pas dans les sillons de l’injustice, de peur d’en récolter sept fois plus.04 Ne demande pas au Seigneur une situation en vue, ni au roi une place d’honneur. 05 Ne joue pas au juste devant le Seigneur, ni au sage devant le roi.06 Ne brigue pas la fonction de juge, si tu n’es pas armé pour briser l’injustice ; tu pourrais te laisser intimider par un puissant, et compromettre ton intégrité.07 Ne te rends pas coupable envers le peuple de la ville, ne perds pas la considération publique.08 Ne commets pas une deuxième fois le même péché, car pour le premier tu ne resteras pas impuni.« 

Ben Sira 7,1-8. Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/7.

En relation avec la langue double, Ben Sira est plusieurs fois contre le mensonge comme il le fait dans la partie 7 :

« 12 Ne cultive pas le mensonge contre ton frère, et pas davantage contre ton ami.13 Ne consens jamais au mensonge : l’habitude de mentir ne produit rien de bon. »

Ben Sira 7, 12-13. Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/7.

La partie 20 averti une nouvelle fois contre le mensonge :

« 24 Le mensonge est une faute grave, l’imbécile l’a toujours à la bouche. 25 Mieux vaut être voleur que menteur invétéré, mais tous les deux courent à leur perte. 26 Mentir par habitude est déshonorant, la honte du menteur lui colle à la peau. 27 Le sage, par ses discours, se fait apprécier, l’homme de bon sens est estimé des grands. »

Ben Sira 20,24-27. Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/20.

Il y a dans la partie 9, on nous dit de ne pas envier la réussite du pécheur :

11 N’envie pas la réussite du pécheur, tu ne sais pas comment il finira.12 Ne te réjouis pas, avec les impies, de leur succès, souviens-toi qu’ils ne mourront pas impunis.

Ben Sira 9,11-12. Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/9.

Dans Ben Sira 12, on dit qu’il n’y pas de bonheur possible pour celui qui s’obstine à faire le mal :

« 03 Pas de bonheur possible pour qui s’obstine dans le mal et refuse de faire l’aumône. ».

Ben Sira 12,3.Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/12.

Dans Ben Sira 27, on nous dissuade de faire le mal à cause d’un effet boomerang ou action-réaction :

« 27 Qui fait le mal le verra se retourner contre lui, sans savoir d’où cela lui vient. »

Ben Sira 27,27.Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/27.

En fin de la partie 27 et début de la partie 28, le livre de Ben Sira de la Bible nous met en garde contre la rancune et la vengeance :

« 30 Rancune et colère, voilà des chose abominable où le pêcheur est passé maître. 01 Celui qui se venge éprouvera la vengeance du Seigneur ; celui-ci tiendra un compte rigoureux de ses péchés. 02 Pardonne à ton prochain le tort qu’il t’a fait ; alors, à ta prière, tes péchés seront remis. 03 Si un homme nourrit de la colère contre un autre homme, comment peut-il demander à Dieu la guérison ? 04 S’il n’a pas de pitié pour un homme, son semblable, comment peut-il supplier pour ses péchés à lui ? 05 Lui qui est un pauvre mortel, il garde rancune ; qui donc lui pardonnera ses péchés. 06 Pense à ton sort final et renonce à toute haine, pense à ton déclin et à ta mort, et demeure fidèle aux commandements. 07 Pense aux commandements et ne garde pas rancune envers le prochain, pense à l’Alliance du Très-Haut et sois indulgent pour qui ne sait pas. »

Ben Sira 27,30-28,07.Disponible à https://www.aelf.org/bible/Si/27 et https://www.aelf.org/bible/Si/28. .

Dans l’extraits ci-dessus les commandements divins sont probablement ceux du Deutéronome 5 (disponible sur le site https://www.aelf.org/bible/Dt/5).

Un péché est un écart de conduite contraire à ce qu’a prévu Dieu pour nous. C’est un non-respect de la loi divine.

Les bibliothèques, un filon pour se cultiver avec peu de frais sans encombrer sa bibliothèque

Les bibliothèques publiques sont utiles à la société car elle permet à toutes les bourses de se cultiver à moindre de frais. Enfant, j’ai appris à lire dans la bibliothèque de mon quartier. Elle avait une section jeunesse avec des bandes dessinées, des livres des collections Bibliothèque Rose et Verte, des livres de Babar ou des Barbapapas, etc. Ma mère avait instauré un rituel d’une demi-heure chaque mercredi sur trois qui consistait à aller emprunter quelques livres à la bibliothèque du quartier. Elle nous laissait le loisir de choisir les livres que moi et mes frères empruntions.

J’ai lu Ray Bradbury, il a expliqué qu’il a consulté les bibliothèques toute sa vie dans son introduction à son 50ème tirage anniversaire anglophone de Farhenheit 451 qui est un roman de 1953. Ce roman dans sa version française m’a fait lire plus de livre à après avoir vu le film de François Truffaut adapté du livre de Ray Bradbury et avoir lu le roman tout de suite après avoir vu le film. Sa conclusion m’a marqué enfant..

On a apprend des choses à moindre frais voire gratuitement comme c’est le cas pour les habitant de Lille en France.A l’âge adulte, j’ai fréquenté récemment les médiathèques de Lille et emprunté des films et romans sans rien débourser car je suis Lillois et la ville de Lille permet des prêts gratuits à ses habitants.

L’an passé, en 2020, j’ai emprunté à Lille Autobiographie d’une Courgette du français Gilles Paris et La Rivière du sixième Jour de Norman Maclean, l’américain qui parle de ses souvenirs du Montana et de sa vie de famille dans ses jeunes années ponctuées par des parties de pêche à la ligne en famille non loin de Missoula. (Le titre en anglais de ce roman de 1976 est A river runs trough it.) Autobiographie d’une Courgette est un livre semi-autobiographique de l’auteur lorsqu’il était adolescent placé en France dans foyer pour jeunes en rupture familiale pour raison de décès de parents ou parents défaillants. Il évoque l’interaction entre jeunes du foyer et entre jeunes et éducateurs. Il y a plus de détail dans le livre que dans le film d’animation Ma vie de Courgette qui est empruntable à la médiathèque de Lille. J’ai vu le film en version originale sous-titrée en français de Robert De Niro tiré du roman de Norman Maclean cité plus haut et qui en français s’appelle Au milieu coule une rivière grâce à la médiathèque numérique de Lille.

Ayons le réflexe d’aller lire de temps en temps de livre dans les bibliothèques de sa ville ou son village. Si on est déçu du livre, ce qui est rare, on a pas déboursé une énorme somme pour lire ce livre.

Adolescent, je lisais les romans dont était adaptés les films qui passaient à la télévision ou au cinéma. J’ai toujours remarqué que dans les romans, il y a souvent plus de détails dans le roman que dans le film qui a été inspirée par le roman.

I went alive to Paradise in 2001 afer been lost in the forest of Liselund

Ceci est un article en anglais./ This is an article in English.

In Septembre 2001, I was in Danemark. With a friend of mine and my brother I was in the Liselund Park. We read the travel book saying the forest of Liselund is enchanted.

When I was in the enchanted forest ,I made aloud a wish to have stairs let me climb to the Paradise by talking to hypothetical spirits. My friend asked me « Do you think spirits exist? ». I answered « There is at least on spirit who is God! ».

During the walk in the evening, we have been fully lost in the forest that became a labyrinth of trees. After wlaking through the labyrinth trying to find the way to the hostel for several hours, we found a long row of stairs made of wood and mud when I asked spirits to have stairs to Paradise again. At the top the stairs we were walking in the sky at night. Some candles showed us a path finishing to a tunnel to a forest in sky. The forest was so strange because the clairing was regularly rectangular. My friend told me with you wish we are probably in the Paradise.

I was a bit scared by been in the place where ghosts are. So I asked the ghost to hide and to stay away from us. We walked trough the forest in the sky that is Paradise according to us. We arrived in a huge clearing whit lot of ways connected to the huge clearing.

In the huge clearing we had oracles about friendship in 2021 and we saw angels bringing us a big statue about « Pure Friendship » and 1789 (The writing on the statue was in French and it was « Amitié pure » witch mean « pure friendship. I asked God to see Hell. God shows us a film of people suffering into fire everwhere in Hell. Each persons we saw in Hell was prisonner in one person cabin whithout window. Some of them was crying into fire. In each cabin there was a dead in a huge fire.

After seen the Hell. My friend asked God to see New York especialy the Twin Towers. We saw one the two two towers.

I talk about my experience in French in the article at the adress https://www.groulala.net/2021/01/16/le-paradis-apres-setre-completement-perdu-a-liselund/

Dictionnaires pour progresser en néerlandais et en anglais.

Quand on a acquis un vocabulaire de base, on peut comprendre des définitions simples dans la langue qu’on apprend.

Pour ceux qui connaissent l’anglais basique, il y a l’Oxford Advanced Learner’s Dictionnary qui est un dictionnaire de perfectionnement en anglais (de tous les continents) avec des définitions simples auxquels est ajouter des exemples de phrases « English in use ». Je l’ai acheté en France à Lille. Il y a de ça des années.

Un extrait de l’Oxford Advanced Learner’s Dictionnary.

Mon frère a le Cambridge Learner’s Dictionary. Il s’en ai jamais plaint. Il a l’air équivalent à celui d’Oxford.

En Néerlandais langue étrangère, il y a chez Van Dale le Pocket-Wordenboek nederlands als tweede taal. Il y a aussi des définition simple en néerlandais avec à chaque fois une phrase d’exemple dans ce dictionnaire. Je l’ai acheté en Belgique en Flandre.

Un extrait de dictionnaire Nederlands als tweede taal.

Dans ces dictionnaires certaines définitions sont des dessins.

Je recommande ces livres pour ceux qui veulent progresser en néerlandais et en anglais.

Dieu existe, il fait des miracles

Bonjour, je suis de culture catholique. J’applique donc la morale chrétienne.

Pour ceux qui sont fidèles à Dieu, il y a des bénédictions. Ces bénédictions prennent parfois la forme de miracles éparses.

Je pense avoir bénéficié de miracles de la part de Dieu.

Le premier miracle est celui de la vie. Lors du dernier trimestre 2012, je suis tombé malade avec des parasites dans mon corps. J’ai consulté mon médecin traitant, il m’a fait faire une prise de sang et m’a prescrit un médicament. Le médicament faisait de l’effet sur le premier animal en le faisant déplacer dans mon anus à la fin de chaque journée. Quand j’ai fini la boîte de médicament, les parasites n’étaient pas sortis de mon corps. Comme je ne pouvais plus prendre de médicament, je me suis alors documenté sur Internet sur se soigner par l’alimentation. Et j’ai mangé chaque jour une gousse d’ail. J’ai croisé un cousin parisien qui s’est mis à prier dans un restaurant pour moi. Lors de sa prière, j’ai senti un des 2 parasites descendre dans mon anus. J’ai constaté que la prière faisait de l’effet. Avec l’ail et la prière, j’en sorti un de mon corps en allant aux toilettes. Il était gros et blanc. Quelques jours plus tard, j’ai senti à nouveau un animal dans mon corps. Cet animal me déchirait mes organes. Je sentais un liquide qui coulait dans mon corps. Cet animal ne respectait pas mes organes et me détruisait l’intérieur du corps. Un lundi, alors que souffrait car l’animal était dans ma cage thoracique, j’ai senti un force invisible qui poussait mon âme en dehors de mon corps. Alors que j’étais à moitié dans mon corps, j’ai joins assis mes 2 mains avec ma croix que j’ai reçu à mon baptême entre les 2 mains et j’ai prié pour rester vivant alors que je me sentais mourir .Dieu a exaucé ma prière, alors que j’étais complètement en dehors de mon corps, mon cadavre assis c’est levé à la fin de ma prière et a marché tout seul pour se mettre dans mon dos alors que j’étais peut-être un fantôme. J’ai eu le jugement Dernier; il existe. J’ai revu des images de ma vie qui était des interactions avec des autres personnes comme des scénettes de repas groupés et de gens qui rigolais avec moi. J’ai vu la sainte vierge, elle était assise comme le logo de l’Université Catholique de Louvain, elle était toute blanche. J’ai eu une guérison miraculeuse et le jugement Dernier m’a été favorable car je suis vivant en ce début de 2021.

Le deuxième miracle, c’est qu’un homme jaloux de moi que je vois rarement étais à la sortie de mon travail dans la rue de l’entreprise ou je travaillais. Il semblait pas me voir et était en train de regarder chacun des passants sans me voir. Je me suis arrêté devant lui mais il semblait pas me voir car son regard fixait un point derrière moi visiblement. J’étais sans doute invisible à lui. Il voulait peut-être me faire du mal et Dieu m’a protégé en me cachant de lui en me rendant invisible à lui. C’est le deuxième miracle à moi qui applique la morale chrétienne.

En 2019, alors que je me rendais à l’église en Belgique pour y mettre un cierge, j’ai vu la porte fermée s’entrouvrir comme si une force invisible actionnait la poignée de la porte en l’entrouvrant. C’est encore un miracle. J’ai compris qu’une force m’encourageait à prier dans les églises.

En 2019, j’ai croisé la route d’une personne prénommé Igor qui voulait me faire faire des gages sadiques. J’ai refusé et j’ai prie la voie du martyr car j’ai refusé d’agir sous la douleur en priant Dieu pour ne plus avoir mal. Et un jour, je n’ai plus eu mal. Dieu m’a récompensé de rester Juste en prenant la voie du martyr. Dieu m’a libéré et m’a fait un corps plus résistant. Dieu a exaucé ma prière. Louange à Dieu.

Mais un grand miracle à eu lieu en septembre 2001, j’ai fait le vœu d’avoir un escalier qui montait jusqu’au Paradis et en pleine nuit à Liselund au Danemark après s’être perdus, on trouvé un escalier qui montait vers un monde de verdure comme une foret ou des champs d’herbes non tondues qui semblaient être le Paradis. Le Paradis existe, j’ai fait un article sur la visite du paradis la semaine passée. Cet article est ici. L’Enfer existe; j’ai demandé au Paradis à Dieu si l’Enfer existait, il m’a montré un reportage dans un monde de flammes et de cellules unipersonnelles exigües avec un mort dans un feu à l’intérieur de chaque cellule.

Le 11 mars 2021, il y avait sur Lille un vent violent, à proximité de la banderole « Vivez en Paix et le Dieu d’amour et paix sera avec vous », j’ai entendu le vent me parler et me dire « complétement d’accord » après une prière pour chasser les mauvaise pensée d’un pervers. Plus tard, le vent m’a encore parlé en me disant « Tu as raison de respecter la religion ».

Certaines prières sont exaucées alors je prie régulièrement pour la Paix mondiale.

J’écris « Merci Dieu. Louange à toi. Tu fais des merveilles. Merci ».

Des numéros utiles contre le vague à l’âme en Belgique, en France, au Luxembourg, en Suisse et au Canada.

Mon frère jumeau a vu une affiche en Belgique sur le numéro de téléphone gratuit 107 qui correspond à un service appelé télé-accueil. C’est un numéro pour ceux qui ont le vague à l’âme ou se sentent seuls. Normalement, à ce numéro, on aura quelqu’un à qui parler.

Pour la France, il existe une association qui s’appelle SOS Amitié. qui a des numéros locaux et un numéro national 09 72 39 40 50. C’est aussi pour ceux qui se sentent mal.

Au Grand-Duché du Luxembourg, il y a un service SOS Detresse avec comme numéro de téléphone 45 45 45.

Ces services font appels à des bénévoles « écoutants ».

Au Canada, il y a une ligne d’écoute d’espoir pour le mieux être au numéro de téléphone 1-855-242-3310.

En Suisse, il y a la main tendue au numéro de téléphone 143 pour les adultes et pour les jeunes jusque que 29 ans le numéro de téléphone d’écoute et de conseils 147.

Victimes de violence conjugales, vous n’êtes pas seules (en France et Belgique, au Canada, en Suisse et au Luxembourg)

Pour du soutien moral en cas de violences conjugales, il existe des services publics en France et Belgique francophone.

Pour la Belgique, il existe le numéro de téléphone gratuit 0800 30 030 et le site Ecoute Violences Conjugales • Appelez le 0800/30.030 (https://www.ecouteviolencesconjugales.be/)

Pour la France, il existe le numéro téléphone gratuit 3919 et le site | Arrêtons les violences (arretonslesviolences.gouv.fr)

La police peut être utile, pour les urgence le 17 en France et le 101 en Belgique.

Pour les personnes au Canada, il existe un site internet québécois avec un numéro de téléphone québécois  1.800.363.9010. Le site pour les québécois est https://sosviolenceconjugale.ca/fr/. Ils ont fait aussi une page avec des ressources pour ailleurs au Canada : Ressources — SOS violence conjugale.

En Suisse, les victimes de violences conjugales peuvent porter plainte auprès leur police cantonale. La police est atteignable par le numéro de téléphone 117.

Pour le Grand-Duché du Luxembourg, j’ai contacté les Luxembourgeois, qui m’ont donné 2 textes de leur site de Justice : une page expliquant ce que l’Etat Luxembourgeois prévoit en cas de violences domestiques et une page sur un service d’aide au victimes. J’ai lu qu’en cas d’urgence, on peut appeler la police Grand-Ducale au numéro de téléphone 113.

Si cette page vous a été utile, pensez à effacer la trace de votre passage sur l’article dans l’historique de votre navigateur pour que l’on vous soupçonne pas d’être passé par cet article.

Pratiquer les langues étrangères embellit la vie

Lorsqu’on apprend une langue, on fait des efforts qui sont payants dans la vie pour peu qu’on va à la rencontre des gens. J’ai appris qu’en Union Européenne, il y aurait une vingtaine de langues. Cela en fait des langues à apprendre. En plus de ça, il existe des langues extra-européennes.

Lorsqu’on apprend une langue, on « dépasse » sa communauté en nombre de personnes avec lesquels on peut converser si cette langue ne fait pas partie la communauté de l’apprenant. Si on considère les gens qui parle une langue, on parle de locuteurs d’une langue. Quand on compte les locuteurs d’une langue, on prend en compte les gens qui la pratique en langue étrangère avec ceux dont c’est la langue maternelle.

Enfant, je devais faire des efforts pour apprendre le néerlandais. J’ai été encouragé par mes parents à apprendre les langues étrangères. L’anglais m’a beaucoup servi en Europe lorsque j’étais ailleurs qu’en francophonie comme le Danemark, l’Allemagne et la Finlande. Le néerlandais m’a évidemment servi en Belgique et aux Pays-Bas mais aussi dans d’autres pays Européens car les néerlandophones voyagent. Je remercie mes parents de m’avoir inscrit à des cours de langues pendant mon enfance. J’ai fait du néerlandais en Belgique avec Vacances Vivantes chaque été de mes premières années de mon adolescence. Grâce à cette organisation on pratiquait le néerlandais en vacances avec des adolescents néerlandophones. Merci mes parents. Merci aussi à mes professeurs de langues de l’école Athénée Royal d’Ottignies qui m’a encouragé à apprendre en néerlandais les verbes aux passés irréguliers en disant qu’en connaissant ces verbes on aurait le vocabulaire de la vie de tous les jours. Cela marche aussi pour l’anglais.

Mon expérience personnelle me fait penser qu’on peut avec des efforts être trilingue. Je le conseille comme objectif minimum.

Apprendre les langues embellit la vie. J’ai connu des bons moments dans une autre langue que ma langue maternelle.

J’ai vu vivant l’Enfer sans être dedans.

En septembre 2001, mon frère, un ami est moi nous avons passé une soirée sur l’île danoise de Møn. Nous avons passé la nuit dans la forêt enchantée de Liselund.

Après s’être perdu dans la forêt la nuit et avoir monté un escalier, nous nous sommes trouvés dans une clairière immense dans un endroit qu’on pense être le Paradis puisque j’avais fait le vœu d’aller vivant au Paradis par un escalier qui monte jusqu’au Paradis.

Je l’ai beaucoup évoqué en 2020, l’Enfer existe et c’est un monde de flammes que j’ai vu en 2001.

En 2001, A Liselund, je suis allé au Paradis en restant vivant après avoir fait le voeu dans cette forêt enchantée d’avoir un escalier me conduisant au Paradis. Lors de ma visite du Paradis, j’ai demandé à Dieu de voir l’Enfer sans être dans l’Enfer. Un écran géant est apparu dans lequel, on a vu une large étendue où, au sol, il n’y avait que du feu. Au milieu du feu, il y avait des cabines sans fenêtre avec porte fermée. A l’intérieur de chaque cabine il y avait un mort différent. Ces morts était au milieu d’un feu plus grand que le feu à l’extérieur. Ils étaient debout dans le feu avec des flammes hautes qui les faisaient souffrir. L’un des morts s’est mis à pleurer quand j’ai dit depuis le Paradis, que comme il était puni , il était sans doute un pervers. J’ai vu un mort pleurer dans l’Enfer avec un visage souffrance.

L’Enfer est appelé Géhenne dans le Nouveau Testament de la Bible.

Je résume l’Enfer que j’ai vu par 3 mots : feu, souffrance désagréable, cabine où l’on est enfermé brûlé.

Donc en résumé, soyons gentils pour tendre vers le Paradis qui est un beau monde de verdure comme des arbres et des clairières. Au Paradis, Dieu nous montre ce qu’on veut voir et il nous fait des bonnes surprises comme la visite d’anges.

Le Paradis, tout est beau. L’Enfer, du Feu et des morts qui ont été méchants durant leur vie.

L’Enfer est promis à ceux qui font plein de péchés. Un péché est un écart par rapport à la voie tracée par Dieu pour nous.